201417039346.myson

Le sanctuaire de My Son

Si vous êtes de passage au Vietnam, impossible de rater le sanctuaire de My Son, dans la province montagneuse et verdoyante de Quang Nam (à 70 km de Danang) . Le site, qui s’étend sur plus de 140 hectares, correspond à un ensemble de 70 temples et autres bâtiments hindouistes, occupés par les Chams entre le IVe et le XIIIe siècle. Inscrit depuis 1999 au patrimoine mondial de l’Unesco, il attire chaque année de nombreux visiteurs.

Qui étaient les Chams ?

myson-11

A l’origine, les Chams sont un peuple hindouiste, comme le prouve ces ruines, principalement dédiées à la divinité Shiva. Mais au fil du temps ils se sont convertis à l’Islam. C’est pourquoi on distingue aujourd’hui Chams brahmanistes et Chams musulmans. Le groupe ethnique des Chams vivait à l’époque au Cambodge et dans le centre du Vietnam, où l’on trouve l’actuel sanctuaire de My Son (Mon fils en français).

Sanctuaire-de-My-Son

Construction du premier temple

Au IVe siècle, le premier temple du site fut érigé par le roi Bhadravarman pour le culte du lingam (symbole phallique) du dieu Bhadresvara. Il est malheureusement détruit par un incendie deux siècles plus tard : en effet, contrairement aux bâtiments conservés à l’heure actuelle, il était construit en bois. Le temple sera reconstruit au VIIe siècle par le roi Sambhuvarman : cette fois il est de pierres et en briques.

Capitale politique et religieuse des Chams

Le site semble ensuite s’être profilé comme capitale politique et religieuse du Royaume de Champa : on y trouve de très nombreuses sépultures de rois et de moines champa ainsi que divers temples dédiés à des divinités hindoues. Si la majorité d’entre eux ont été conçus en l’honneur de Shiva- symbole des pouvoirs opposés de la création et de la destruction- certains sont dédiés à d’autres divinités. Par exemple à Vishnou: une des 3 autres figures principales de l’hindouisme, dont la mission est de préserver l’Univers. Ou encore en l’honneur de Krishna, un des avatars de Vishnu.

My-Son

Les nombreuses représentations picturales de la Montagne Méru (lieu sacré des hindous) au sein du site, ainsi que les pierres de Linga qui le jalonnent prouvent également les croyances hindoues du peuple cham.

Plus d’informations sur le site de l’Unesco.

Lire aussi Sanctuaire de My Son: Un patrimoine unique et majestueux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>