VietnamCuChiTunnels

Les tunnels de Cu Chi

A une quarantaine de kilomètre d’Hanoi se visite le site de Cu Chi, pan héroïque mais douloureux de l’histoire du Vietnam. La construction de ce réseau de galeries souterraines remonte à la guerre d’Indochine (1946-1954), toutefois il a marqué les mémoires pour son utilisation plus tardive par le Viêt-Cong contre les troupes américaines (1955-1973).

cu-chi-tunnels 1

Les tunnels de Cu Chi et les attaques surprises du Viêt-Cong

Les tunnels de Cu Chi font plus de 250 kilomètres de long. Si on peut être aujourd’hui tenté de les visiter en jouant à la course poursuite, leur utilité première était loin d’être ludique. Créés par le Viet Minh sous l’Indochine française, le réseau de galeries et de salles souterraines servait à des fins militaires, pour l’organisation d’attaques surprises. Quelques années plus tard, durant la guerre du Vietnam, le Viêt-Cong communiste (Nord du Vietnam) l’améliora considérablement pour s’en servir contre les troupes américaines soutenant le Sud. C’est d’ailleurs son rôle dans ce conflit qui marqua le plus les mémoires, notamment avec l’offensive du Têt. Les attaques surprises opérées grâce à ce réseau leur permirent d’éliminer de nombreux soldats américains, et de compenser leur manque d’artillerie lourde. Mais les pertes furent aussi très lourdes du côté du Viêt-Cong : seuls 6 000 soldats sortirent vivants des galeries, pour 10 000 à y être entrés…

Des tunnels multifonctionnels

guerre du vietnam

On entre dans les galeries par de petites trappes dissimulées sous les feuilles, puis on parvient dans de petits conduits creusés : au bout de ceux-ci, des salles semi ou totalement creusées dans la pierre. Ce réseau, permettait non seulement à l’organisation d’attaques surprises, mais aussi à des fins de communication entre les différentes unités du Viêt-Cong, qui était parfois rendue difficile par l’occupation ennemie. Les galeries pouvaient aussi remplir une fonction d’abris pour la population nord-vietnamienne, et d’entrepôt : de réserves comme de matériel de guerre.

L’offensive du Têt, le 31 janvier 1968

guerre indochine

Les tunnels de Cu Chi furent surtout rendus célèbres grâce à l’offensive du Têt, une initiative du Front National pour la Libération du Vietnam et de l’armée populaire vietnamienne contre l’armée américaine. Il s’agissait de soulever le Vietnam du sud et de prendre les Américains par surprise. Le 31 janvier 1968, 80 000 soldats du Viêt-Cong attaquèrent plus de 100 villes à travers le pays : ce fut la plus grande attaque menée durant cette guerre. Si les troupes américaines réussirent à rapidement repousser le Viêt-Cong, cet épisode marqua les mémoires et fut un véritable choc pour les Américains, qui ne le croyait pas capable d’une telle offensive. Quelques années plus tard (en 1973), et en partie grâce aux assauts surprises menés par le Viêt-Cong depuis les tunnels de Cu Chi, ceux-ci se retirent du conflit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>